I’ve found my perfect weather….

Cette orageuse journée dominicale m’a donc fait énormément de bien, principalement car elle m’a permis de me recentrer et de trouver une réponse à la question posée par la nuit précédente: suis-je au bon endroit? ais-je pris la bonne décision, le bon chemin?

La réponse je l’ai trouvée là:

Au beau milieu du quartier de Gahoe, que vous savez être mon quartier préféré de Seoul. Ici on croise de tout: des parents en promenade avec leurs enfants, des couples en rendez-vous amoureux, des vieilles dames, des vieux messieurs, et des jeunes gens plus ou moins branchés. Souvenez-vous, Gahoe est un mix de tradition et de modernité, ou plutôt de design: il y a beaucoup de magasins de jeunes designers, de galeries d’art, de restaurants et de cafés à la décoration recherchée….le mélange est parfait:

Dès que je me suis retrouvée dans ces rues maintenant familières, il était inutile de chercher une réponse à ces questions, je ne la connaissait pas, je la ressentais.

Quand je rentre à Anam (à mon université), je me sens bien car je sais que je suis de retour « à la maison », la où je vis, la où je passe la plupart de mon temps et ce sentiment est vraiment rassurant. Mais quand j’arrive à Gahoe, je me sens au bon endroit, comme si je faisais partie de ce quartier. C’est assez difficile à expliquer mais ce sentiment de plénitude est vraiment relaxant et rassurant. C’est comme une parenthèse, un monde à part au sein duquel les soucis et les problèmes n’ont pas droit de séance. A mes yeux, tout est beau dans ce quartier, et vous pouvez juger par vous-même de part les photos, l’architecture de ces maisons est vraiment ce qu’il y a de plus beau (bon, d’accord, ce n’est que mon avis personnel ^^).

Partout dans le monde, je peux avoir un chez moi, une bulle que je peux façonner à mon image, un refuge pour mes moments de solitude et de calme. Mais trouver le même calme et sentiment de sécurité au sein d’une ville, je ne pensais pas que c’était possible, surtout pas dans une capitale de plus de 22 millions d’habitants. Mais Seoul l’a fait, et je doute sincèrement qu’une autre ville puisse rivaliser avec cela. Quoique, le Japon est le concurrent le plus sérieux, du fait que cette architecture joue beaucoup dans la sérénité que je ressens. Mais c’est vraiment chaque petit détail de ce quartier, que je découvre chaque fois un peu plus, que j’aime, et il va être dur de le détrôner.

D’autant plus que ce dimanche, j’ai déjeuné (à 17h) dans une pizzeria au décor parfait, et à la cuisine parfaite. Je vous laisse juger:

Une pizza aux olives noires avec un verre de vin rouge et du vrai pain français…..de quoi finir cette visite de Gahoe sur une note parfaite, avant de reprendre le chemin d’Anam, ou m’attends la soirée de clôture des Ko-yon games……

Seoul est loin d’être une ville parfaite, j’aurais l’occasion de vous en reparler, mais il me semble que je commence à y trouver mon équilibre, et je pense que c’est ce que chacun recherche. Il me semble que de nos jours, on nous vends la même chose pour tous: les mêmes vêtements, les mêmes objets, la même vision du bonheur et de comment y accéder. Et même si je pense que cela à de bons côtés, le problème, c’est que je trouve que cela égare plus les gens que cela ne les mène réellement au « bonheur ». Tout simplement parce que je crois que chacun à une vision du bonheur qui lui est propre et de ce fait, on ne peut parler de l‘équilibre à trouver, mais d’un équilibre à trouver. Et je pense que cela s’applique dans tous les domaines: c’est ce que l’on appelle la diversité, et c’est ce qui fait notre force, non?

Tout cela pour vous dire que oui, je pense retourner en Corée après ma deuxième année de Master ^^

xoxo

J.

Publicités