Un week-end à Hongdae: concert, café, coréen:

Nous avons la chance de passer un agréable week-end. Ni la chaleur écrasante ni le froid n’ayant apparemment réussi à prendre le dessus, nous avons droit à une température agréable accompagnée de ce qu’il faut de soleil.

Actuellement installée dans un petit café d’Hongdae ou je me prépare à prendre un petit brunch accompagné d’un jus de pamplemousse frais (un  pur délice!), je vais vous raconter mon week-end. Premier vrai week-end ou je m’aventure dans le quartier.

Ce que j’aime dans ce quartier, c’est l’effervescence perpétuelle qui le parcours. Le fait que se soit un quartier étudiant, que l’Université d’Hongdae soit spécialisée dans les Arts, et que l’on trouve de nombreux clubs/bars/cafés y joue pour beaucoup.

C’est un quartier très éclectique et j’adore les styles vestimentaires des jeunes gens par ici. Pas forcément fashion, voir complètement improbable, mais toujours inspiré et inspirant. Bon, ok, il y a des fois où je me demande si ils ne se sont pas habillés dans le noir……

L’architecture des bâtiments et les couleurs sont aussi intéressantes. J’adore la façade du café sur la photo ci-dessus. Même si elles sont roses (tirant sur le rouge quand même), les bulles donnent un côté ludique et léger à ce gros rectangle assez massif.

Le seul problème de l’agencement vertical des boutiques, c’est que je me prend de temps en temps les pieds dans des trucs qui traînent ou carrément des gens. D’ailleurs, je crois qu’une ligue s’est montée pour me faire mourir de peur. Vendredi soir, je sors pour faire quelques photos, alors que le soleil est déjà couché (je vais maîtriser ces satanées photos de nuit!). Avisant un sujet intéressant, je m’approche, pour soudain voir une forme bouger tout près de moi! Évidemment, je sursaute et bondit en arrière. Ce n’était qu’un jeune homme assis là, dans la pénombre, et que je n’avais évidemment pas vu…..A plusieurs reprise j’ai cru être seule alors que non, il y a toujours quelqu’un qui se met à bouger dans un coin…..

J’ai aussi découvert que je suis à même pas 5 minutes à pied de la seule salle de concert dans laquelle je n’aime pas aller. Mais bon, toutes les autres sont dans un périmètre de marche raisonnable. Il y aussi un Artbox et un Zara, maintenant. Pratique pour tout ce qui est fournitures, j’adore Artbox!

J’ai aussi repéré ou est le Café Bene local. Je suis donc parée pour une vie quotidienne agréable et caféinée.

Hier soir, je suis allée à un concert, comme souvent le Samedi. Ce concert était particulier car il fait partie de la série de concerts donnée dans le cadre du projet « Badabie never Die ». Le Badabie est une des premières salles de concert d’Hongdae, et elle a vu débuter pas mal d’artistes du coin. C’est donc une sorte d’institution ici. Le propriétaire à malheureusement dû se faire opérer. Je ne sais pas exactement pour quoi, mais le fait est que le prix de l’opération n’était pas donné. Il faut savoir qu’ici, si on n’a pas d’assurance privée, la sécurité sociale ne couvre quasiment rien.

Le propriétaire de la salle ne roulant pas sur l’or, il a apparemment eu du mal à réunir l’argent pour l’opération et la location de la salle est devenue une dépense trop excessive. Certains groupes locaux ont alors eu l’idée de faire des concerts dans différents salles d’Hongdae, dont le revenu des entrées sera reversé au profit du Badabie, pour essayer de sauver la salle. Trouvant l’idée plus que louable et deux groupes que j’aime passant hier soir, j’ai donc apporté ma contribution.

Voici le Cafe Daum de la salle. En coréen oui, il va falloir vous y mettre: http://cafe.daum.net/badabie

Déjà qu’en Corée les groupes « underground » n’ont quasiment aucune représentation dans les médias, si en plus les salles locales ferment….Il va falloir que je me renseigne sur de possibles fanzines ou radio qui passent de la musique Indie.

Je n’ai pas vraiment accroché aux groupes que j’ai découverts hier soir. La musique était plutôt banale pour certains, plutôt bonne pour d’autres, mais le vrai problème était la voix des chanteurs. Je n’aime pas les voix aiguës, je ne peux pas vraiment y faire quelque chose….

Par contre, Vicious Glare et 13 Steps, deux groupes de Hardcore que je connaissais déjà ont assuré leur show. Toujours un peu de frustration quand je vais à un concert de Hardcore: les chansons sont toujours trop courtes. Que se soit ici ou en France, cela semble faire partie du genre.

Bilan mitigé donc: déçue de ne pas avoir fait de nouvelle découverte musicale, mais ravie d’avoir revu deux groupes que j’adore.

Ce matin fut consacré à mon apprentissage du Coréen. Il faut vraiment que je m’améliore, mais vu que je ne travaille qu’en Anglais et que je croise plus ma colocataire que je ne vis avec elle, je ne pratique pas vraiment. Il va falloir que je remédie à cela, et vite.

Après cette session studieuse je suis passée par Artbox pour un cahier et quelques crayons, et je suis arrivée dans ce petit café, le « Cafe Ronin », pour manger. Je voulais quelques chose de léger, des œufs et de la salade, par exemple. Comme le menu n’était pas affiché à l’extérieur, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais qu’importe, l’endroit est mignon.

Le choix s’est avéré plus que limité pour ce qui est de manger. Je me suis donc retrouvée avec ça:

Pas très « healthy », mais super bon. De quoi me réconcilier avec les bagels. Et je vous ais déjà dit que le jus de pamplemousse était délicieux.

Je vais donc maintenant profiter de l’heure et des vingt-quatre minutes de batterie qu’il me reste pour continuer à travailler mon Coréen, puis je rentrerais  à la maison, avant de ressortir pour aller voir le coucher de soleil sur la Han river. J’espère faire de belles photos et vous raconter cela bientôt!

xoxo J.

Publicités